La Fabrication

Toutes les bières de la Fabule sont brassées en infusion mono-palier, technique de tradition anglo-saxonne, selon la méthode de fermentation haute. Elles sont non-filtrées et non-pasteurisées afin de les rendre vivantes et évolutives.
Nous garantissons une fabrication à base de matières premières respectueuses de l'environnement.

Les matières premières :

L'eau :

 

La principale composante d'une bière est l'eau.

La bière en est constituée à 90 %. Sa qualité a longtemps été mise en avant par les brasseries historiques mais à l'heure actuelle, la plupart des brasseries utilisent l'eau du réseau urbain.

Certaines poussent la technique jusqu'à incorporer des sels minéraux pour arriver à développer certaines spécificités propres à leur production.

 

Par exemple, une bière blonde aurait besoin pour révéler tous ses arômes d'une eau moins minéralisée qu'une bière

Les malts :

 

Le malt est une céréale qui a été trempée, germée puis touraillée (séchée) à certains paliers de température afin que celle-ci produise des enzymes et des sucres nécessaires à la naissance de la bière.

Toutefois, il est également possible de brasser avec une part de céréales non maltées (grains crus) comme le maïs et le riz qui s'emploient dans certaines brasseries, le plus souvent, industrielles.

Les Houblons :

 

Humulus Lupulus,  c'est son nom latin. Le Houblon pousse à l'état sauvage dans nos campagnes, c'est une plante grimpante de la famille du chanvre. On l'emploie dans le monde de la brasserie pour ses propriétés antiseptiques et amérisantes. Elle a également l'avantage d'être un conservateur naturel permettant un stockage de la bière à plus long terme.

Cette plante est également reconnue pour ses propriétés médicinales: elle favorise l'apaisement, le sommeil et la digestion.

Il était d'ailleurs coutume dans un temps pas si lointain de voir les houblonniers glisser sous l'oreiller, un sachet de houblon.


la levure à bière, saccharomyces cerevisiae

Les levures :

 

Elles aussi portent un joli nom latin, Saccharomyces cerevisiae. Traduisez : le "Champignon du sucre qui le transforme en bière".

Les dernières composantes de la bière et pas des moindres. C'est elles qui vont transformer les sucres du moût en alcool et vont contribuer à apporter à la bière son parfum. Elles produisent également du dioxyde de carbone (CO2) pendant la fermentation qui permet  l’effervescence de la bière lors de la refermentation en bouteille.

 

On recense plus de  350 espèces de levures, mais la Saccharomyces cerevisiae est la plus généralement employée.

C'est Louis Pasteur, en 1857, qui a percé ses mystères. Avant lui, on pensait que la fermentation était due à une intervention divine et on était loin de s'imaginer qu'elle était liée à un organisme bien vivant ayant la capacité de se reproduire !

Finalement, les levures sont les ouvrières de la brasserie, le brasseur fabrique le moût, les

levures fabriquent la bière. Un beau travail d'équipe !